Nos conseils pour assurer vos biens

Vous souhaitez protéger au mieux vos biens ? Que ce soit pour assurer vos déplacements auto ou protéger votre logement, retrouvez nos conseils pratiques.

Vos biens : comment mieux les assurer ?

Au camping comme à l’hôtel, profitez d’une bonne protection en cas de vol
Crème solaire et maillots de bain ? C’est bon. Chargeur pour le portable ? ...

Caravanes et camping-cars : quelle assurance choisir ?
Adepte des voyages par la route, pour vous, les vacances riment avec caravane ...

Enfants au volant : les conséquences pour votre assurance auto
Votre enfant vient de décrocher son permis de conduire ou se lance dans ...

NVEI : ce qui pourrait bientôt changer
Face à la déferlante sur les trottoirs des trottinettes électriques, gyropodes, ...

Nouveau contrôle technique anti-pollution 2019
A compter du 1er juillet 2019, le contrôle technique complémentaire annuel ...

Vélux, véranda, balcon fermé, cabanes de jardin… quelles démarches pour vos travaux d’extérieur ?
Vous rêvez d’une véranda pour ouvrir votre maison sur l’extérieur ou de ...

Nouveau contrôle technique anti-pollution 2019
A compter du 1er juillet 2019, le contrôle technique complémentaire annuel ...

Hors-sol ou enterrée, profitez de votre piscine en toute sécurité
Quoi de plus agréable en été, pour ceux qui en ont la chance, de profiter ...

Nos conseils pour jardiner en toute sécurité
Les beaux jours reviennent et votre jardin va avoir besoin d’un entretien ...

Entretien du jardin : quelles responsabilités pour le propriétaire et le locataire ?
Avoir un jardin, c'est très agréable mais ça demande de l’entretien ! Il ...

Voiture électrique : quelles aides pour y accéder et comment l'assurer ?
Vous envisagez de changer de véhicule pour rouler plus propre ? L’Etat ...

Déménagement : comment êtes-vous assuré ?
Un déménagement, c’est une multitude de choses à gérer : les cartons à ...

Des conseils pour mieux protéger vos biens

ous souhaitez protéger au mieux vos biens : votre voiture, votre caravane, votre camping-car ou vos résidences principale et secondaire ainsi que tout leur équipement (meubles, électroménager, bijoux, objets de valeur…) ?

Innovations et nouvelles technologies bouleversent le mode de vie actuel et les habitudes de chacun d’entre nous. Tous les jours, de nouvelles façons de consommer apparaissent ainsi que de nouveaux usages pour nos biens et objets du quotidien.

Découvrez tous nos conseils et bons gestes sur la meilleure façon de prendre soin de vos biens personnels. Nos recommandations sont variées : pourquoi le contrôle technique de votre voiture est-il important ? Êtes-vous bien assuré en cas de covoiturage ? Comment dissuader les cambrioleurs ? Quelles précautions prendre avant d’opter pour la location saisonnière ?

Pourquoi le contrôle technique de votre voiture est-il important ?

Le contrôle technique automobile est une opération obligatoire renouvelée tous les deux ans à partir de la 4ème année de la mise en circulation du véhicule. Par ce biais, l’automobiliste s’assure de la bonne tenue de sa voiture.

Contrôle technique et assurance, quel lien ?

Un défaut de contrôle technique peut impacter votre contrat d’assurance auto dans le cas d’un sinistre (accident). Pour l’assureur, il est important de vérifier la réparation de l’ensemble des anomalies détectées par le contrôle technique lors une contre visite. Un contrôle technique non effectué peut conduire à l’annulation de votre contrat d’assurance automobile.

Êtes-vous bien assuré en cas de covoiturage ?

Peu d’automobilistes le savent, mais le covoiturage et/ou l’autopartage doivent être déclarés à l’assureur. Il se peut que votre contrat d’assurance auto comporte une clause d’exclusivité c’est-à-dire que le contrat d’assurance ne couvre que le conducteur. Dans le cas où votre véhicule est impliqué dans un accident et que vous ne soyez pas le conducteur, une franchise majorée peut vous être appliquée en raison de la limitation de la garantie versée par votre assureur. Dans le cas où votre contrat d’assurance ne contient pas une clause d’exclusivité, un accident causé par tiers conduisant votre voiture peut entraîner l’application d’un malus.

Vous souhaitez circuler en toute sérénité ? Avec l’assurance automobile tous risques Aviva, vous bénéficiez de la couverture la plus étendue pour vous et pour votre véhicule.

Que faire après un cambriolage ?

Depuis 2013, la France enregistre un taux record de cambriolage, selon la fédération française des sociétés d’assurance, plus de 1000 cambriolages sont enregistrés par jour. Comment réagir à un  cambriolage ?

Avant toute chose, il faut vérifier que votre contrat d’assurance habitation couvre l’ensemble de vos biens en cas de cambriolage. Certains contrats d’assurance habitation énumèrent les cas où les garanties souscrites ne sont pas applicables tel que :

- un vol commis sans effraction ;
- un vol commis hors période d’occupation de votre logement. En effet, un départ en vacances par exemple suspend l’application de l’assurance habitation si le délai de l’inoccupation dépasse celui mentionné dans le contrat ;
- un vol conduisant à la subtilisation d’un bien d’une valeur dépassant le plafond de garantie prévu dans le contrat.

Vous devez également bien consulter votre contrat d’assurance habitation pour voir le périmètre d’application des garanties.

Une fois cette vérification faite, vous devez procéder à la déclaration du sinistre à votre assureur et à un dépôt de plainte.

Déposer une plainte

Une fois le cambriolage constaté, vous devez vous rendre immédiatement au commissariat ou à la gendarmerie la plus proche pour déposer une plainte pour vol. Puis, dans un délai de 2 jours ouvrés, vous devez en informer par courrier votre assureur. Dans les jours qui suivent, vous allez adresser à ce dernier tout justificatif prouvant la valeur des produits volés et/ou endommagés (factures, photos, estimations, etc.). A son tour, votre assureur mandatera un expert qui sera en charge de dresser une estimation sur le montant du préjudice subi.

Toucher le montant de l’indemnisation

L’indemnisation n’est possible que dans le cas où l’assureur accepte l’estimation du préjudice faite par l’expert mandaté par l’assurance. Le montant de l’indemnisation peut ne pas couvrir la totalité de l’estimation du préjudice en raison de la franchise d’assurance qui en est déduite.