Nos conseils pour vous accompagner dans vos démarches

Quels sont les bons gestes à adopter en cas de sinistres ? Quels sont les informations à connaître pour mieux se protéger ? Retrouvez tous nos conseils pour vous accompagner dans vos démarches.

Vos démarches pratiques pour être mieux assuré

Déclarer un sinistre professionnel : les démarches à suivre…
Vous êtes assuré Aviva et victime d’un sinistre dans le cadre de votre ...

Conseils et bons réflexes en cas de sinistre professionnel
Vous êtes assuré Aviva et victime d’un sinistre dans le cadre de votre ...

Les troubles musculo-squelettiques : comment les éviter ?
Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont des troubles de l'appareil ...

Sinistre ou accident pendant un jour férié : quelles solutions ?
Il n'est pas rare qu’un sinistre survienne au moment où l’on ne s’y attend ...

Dégâts des eaux entre voisins : comment bien réagir ?
Une tâche sur le plafond, des gouttes qui ruissellent le long des canalisations, ...

Votre Espace Client Aviva & Moi
Votre Espace Client Aviva & Moi Facilitez vous la vie en quelques clics ...

Témoignages client Aviva : la belle histoire de Madame Beldjilali
Les belles histoires Aviva mettent en avant l’implication des équipes Aviva ...

Assurance auto : Contrôle technique et entretien du véhicule
Depuis le 20 mai 2018, une nouvelle réglementation portant sur le contrôle ...

Bien anticiper et gérer vos dépannages d’urgence
Clés volées ou perdues, fuite d’eau dans la salle de bains, vitre brisée ...

Bon à savoir : mode d'emploi d'un éthylotest
L'alcool au volant est un véritable fléau. Pour réduire les accidents de ...

Aviva pour la Prévention: les bons réflexes pour votre conduite automobile
Tout automobiliste a besoin de 100 % de ses capacités pour conduire prudemment ...

Pendant les vacances , bénéficiez de Garanties d'Assurance parfaitement adaptées !
En tant qu’assuré Aviva pour votre voiture, bénéficiez de garanties qui ...

Protégez votre voiture du vol
Dans la rue ou dans un garage, au travail, chez soi ou en vacances, en ...

Conducteur : apprenez à bien compléter un constat auto
En cas d’accident, nous sommes tous soumis à des émotions fortes. Prenez ...

Assurance auto : votre véhicule est-il protégé en cas d’événement climatique ?
Chaque année, de nombreux départements sont touchés par des événements ...

Des conseils pour simplifier vos démarches en cas de sinistres

Accrochage en voiture, panne, dégât des eaux, cambriolage… Vous êtes peut-être confronté à l’une de ces situations délicates ou le serez un jour…

Afin de ne pas perdre de temps et de mieux agir face à ces situations, découvrez de nombreuses informations utiles et conseils pratiques qui vous permettront :

- de mieux anticiper ou prévenir les risques auxquels vous êtes exposé,
- de limiter l’étendue des dégâts en cas d’éventuel sinistre,
- d’apprendre à gérer de manière plus efficace et sereine de telles situations, pour être indemnisé dans les plus brefs délais et à la hauteur de vos besoins.

Par exemple en cas d’inondation et d’incendies, que faut-il savoir ?

En cas d’inondation

Pour profiter de la garantie catastrophe naturelle liée au contrat d’assurance multirisques habitation ou bien multirisques entreprise souscrits, vous devez attendre la parution au journal officiel d’un arrêté de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle lisant les zones concernées. Puis, afin de bénéficier d’une indemnisation à la hauteur du préjudice subi et comme pour n’importe quel autre sinistre, vous devez en aviser votre assureur en lui adressant un dossier complet et dûment documenté avec toutes les preuves attestant de la valeur des biens endommagés. Vous disposez généralement d’un délai de 10 jours suivant la déclaration de catastrophe naturelle.

L’assureur diligente alors un expert sur place pour constater les dégâts, qui à son tour fournira à l’assureur une proposition chiffrée concernant le montant de l'indemnisation. Ce montant sera proposé par l’assureur à l’assuré qui pourra le contester et demander une contre-expertise à ses frais.

Si le montant de l’indemnisation est accepté, l’assuré percevra  cette dernière dans les trois mois suivant la parution de l’arrêté de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle.

En cas d’incendie

Si vous avez souscrit à un contrat d’assurance habitation multirisque, alors vous être couvert contre les incendies. La garantie incendie couvre l’habitation et tous les biens qui y sont dans la limite prévue dans vos conditions. Elle couvre le propriétaire de l’habitation tout comme son locataire.

La garantie incendie couvre les conséquences pécuniaires attribuées à la responsabilité du locataire envers le propriétaire, à la responsabilité du propriétaire envers le locataire et la responsabilité des deux envers des tiers (copropriété).

Le respect des mesures obligatoires de prévention

Vous êtes tenu en tant qu’assuré de mettre en place des mesures de prévention des incendies dans votre habitation. Comment prévenir le risque d’incendie ?

Installer un détecteur de fumée

L’installation d’un détecteur de fumée est obligatoire depuis le 8 mars 2015 pour les propriétaires en vertu de l’article L. 129-8 du Code de la construction et de l'habitation qui dispose que : «Le propriétaire d'un logement installe dans celui-ci au moins un détecteur de fumée normalisé et s'assure, si le logement est mis en location, de son bon fonctionnement lors de l'établissement de l'état des lieux… ». Ainsi, l’installation et l’entretien du détecteur de fumée sont assurés par le propriétaire et non par le ou les locataires.

La réglementation prévoit que c’est à l’occupant du logement (propriétaire ou locataire) de signaler à l’assureur la présence d’un détecteur de fumée dans le logement par courrier.  Cependant, malgré l’absence  d’un détecteur de fumée, votre assureur devra couvrir les dommages en cas d’incendie.

Ramoner sa cheminée et les conduits d’aération

Si l’absence d’un  détecteur de fumée ne dispense pas votre assureur de vous indemniser en cas de dommages, conformément aux termes de votre contrat d’assurance habitation multirisque, le défaut d’entretien des conduits d’évacuation des fumées peut impacter en cas de sinistre le taux d’indemnisation, voire selon les cas, conduire à la suspension de l’indemnisation. De plus, le ramonage des cheminées et des conduits d’aération est obligatoire. En effet, le règlement sanitaire départemental prévoit le nombre de ramonages à effectuer par an selon les installations. Le défaut d’entretien de ces dernière est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 450 euros.

Le débroussaillage

Le débroussaillage est une obligation pour tous les propriétaires afin de prévenir les incendies dans les zones à risque. Ces dernières sont listées par l’article L322-3 du Code forestier.

En dehors du débroussaillage réglementé, un débroussaillage complémentaire peut s’avérer nécessaire sur un rayon de 50 mètres autour de votre habitation et de 3 mètres lorsqu’il s’agit des voies d’accès.

Un défaut de débroussaillage obligatoire peut conduire au refus de l’assureur de vous indemniser dans le cas de dommages causés par un incendie. De plus, les assureurs des tiers touchés peuvent aussi se retourner contre vous.

92 % des clients recommanderaient Aviva à la suite du traitement de leur sinistre habitation*