RSE, ESG, ESS… Mais que cachent ces acronymes ?
 

Pas un article sur le management, l’entreprise ou la finance sans que ces acronymes n’apparaissent au moins une fois ! Après avoir détaillé ce qui se cache derrière le sigle ISR , Aviva vous propose d’en savoir plus sur ces autres sigles qui vous parlent d’environnement et de gouvernance responsable dans le monde économique.

RSE pour Responsabilité Sociétale des Entreprises

La Responsabilité Sociétale des Entreprises, également appelée Responsabilité Sociale et Environnementale des Entreprises, consiste à intégrer les enjeux environnementaux et sociaux dans le fonctionnement de l’entreprise ainsi que dans ses produits et services.

Pratiquer la RSE obligera donc l’entreprise à avoir un impact positif sur la société et l’environnement, tout en étant économiquement viable. Elle va rechercher à atteindre ces deux objectifs avec l’aide de ses collaborateurs, ses clients, ses fournisseurs, ses actionnaires et les pouvoirs publiques.

Cela peut impliquer une remise en cause profonde de son modèle économique pour le rendre compatible, par exemple, avec la lutte contre le changement climatique (limitation de la hausse de la température mondiale à 2°C) ou une gestion durable des ressources (ex: sauvegarde de la biodiversité).

Source : Novethic

RSE-en-entreprise.jpg
Cette transformation de la gouvernance des entreprises est dorénavant prise en compte par les acteurs de la finance. Pour juger de la stratégie et donc le potentiel de croissance des entreprises, banquiers et assureurs ajoutent aux critères financiers classiques des éléments extra financiers qui évaluent la politique RSE des sociétés, grâce aux critères ESG.

ESG pour Environnement Social Gouvernance

Concept très lié à la RSE, ce sigle international désigne les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) qui permettent une analyse extra-financière d’une entreprise. L’investisseur peut ainsi découvrir si elle met en œuvre une stratégie socialement responsable, et particulièrement comment elle se comporte avec l’environnement et ses parties prenantes, c’est-à-dire ses salariés, ses partenaires, sous-traitants et clients. Autrement dit, on appelle analyse ESG, la mesure par un investisseur de la performance RSE d’une entreprise.

Le critère environnemental va analyser sa politique de gestion des déchets, de réduction des émissions de gaz à effet de serre, et si elle s’attache à prévenir tous risques environnementaux dans son activité.

Le critère social prend en compte la prévention des accidents et des risques psychosociaux, la formation du personnel, le respect du droit des employés, l’organisation de la chaine de sous-traitance et la qualité du dialogue social.

Le critère de gouvernance vérifie l’indépendance du conseil d’administration, la répartition entre les hommes et les femmes au sein de l’équipe dirigeante, la structure de gestion et la présence d’un comité de vérification des comptes.

Ajoutés à une évaluation purement financière, ces critères permettent donc d’éclairer, d’une autre manière, l’investisseur sur la stratégie d’une entreprise. Ces critères ESG sont au cœur du processus de labellisation des fonds d’Investissement Socialement Responsable (ISR), permettant ainsi d’assurer une adéquation entre recherche de performance et orientation responsable de son épargne.

Source : Novethic

FINANSOL

En parallèle des labellisations ISR de fonds, d’autres acteurs ont souhaité mettre en évidence des solutions d’épargne qui ont pour objet, soit de financer des projets d’utilité sociale et/ou environnementale, soit de verser une partie des revenus perçus sous forme de dons à une association.

Créée en 1995, Finansol est une association dont l’objet est de faire la promotion des acteurs de la finance solidaire. Elle attribue le label « Finansol » à des placements financiers dont l’objet est de financer des projets d'utilité sociale tels que l'accès à l'emploi et au logement, le soutien à l'agriculture biologique et aux énergies renouvelables ou encore à l'entrepreneuriat dans les pays en développement.

Le label Finansol est attribué par un comité indépendant composé de représentants de l'économie sociale, de syndicalistes, de journalistes et de banquiers.

Sources : Novethic et FFA

ESS pour Economie Sociale et Solidaire

Plus ancien dans son concept, le mouvement de l’Economie Sociale et Solidaire rassemble des organismes qui cherchent à concilier activité économique et action sociale. Les mutuelles, associations, coopératives, fondations ou entreprises commerciales à finalité sociale qui se revendiquent de ce mouvement économique, ont souvent en commun les principes suivants :

  • Elles portent un projet d’utilité sociale lié à un territoire, un groupe social... Cela s’accompagne le plus souvent d'une démarche participative qui associe salariés, pouvoirs public, usagers, clients...
  • Leur financement est issu soit du secteur privé (mutuelles et coopératives) soit mixtes (associations). Quand bien même elles ne sont pas rattachées aux pouvoirs publics, elles peuvent bénéficier de subventions ou d’avantages fiscaux.
  • Leurs salariés sont aussi des associés qui peuvent librement vendre leurs parts s’ils veulent la quitter.
  • Elles s’engagent à une gestion démocratique qui implique que, lors d’une prise de décision importante, une assemblée générale soit réunie afin que chaque membre puisse voter.
  • Elles n’ont pas de but lucratif ce qui se traduit, dans les associations, par l’absence de versement de dividendes, et dans les coopératives, par la seule possibilité de distribuer les bénéfices réalisés aux salariés.

200 000 entreprises et structures rattachées à l’ESS représentent 10 % du PIB et près de 12,7 % des emplois privés en France, soit 2,38 millions de salariés.

Sources : economie.gouv.fr et Novethic

Si ces critères d’investissement vous intéressent, n’hésitez pas à vous faire conseiller par votre interlocuteur habituel. Il vous aidera à identifier les fonds disponibles au sein des contrats d’Aviva Vie qui sont les plus adaptés à vos attentes et à votre situation personnelle, et en rapport avec votre profil investisseur et votre horizon d’investissement. Il vous expliquera pourquoi notre offre de fonds prenant en compte des critères ESG ne va cesser de croître en 2019 pour faire d’Aviva l’un des premiers acteurs français de ce marché.

Dans le cadre de l’assurance vie ou de la capitalisation, les supports en unités de compte présentent un risque de perte en capital.

logo-aviva-solutions-durables.jpgAviva Solutions durables valorise les initiatives et les offres d’assurance correspondant aux engagements RSE d’Aviva France : agir pour le climat, devenir champion de l’investissement responsable, promouvoir l’inclusion.

 

Document non contractuel d’information générale, à jour au 05/03/2019

Comprendre l’impôt sur le revenu pour mieux le réduire

Il existe une multitude de solutions pour faire baisser sa pression fiscale. ...

Loi PACTE : quels impacts pour l’épargne retraite et les fonds Eurocroissance ?

Après avoir revu la fiscalité des produits financiers dans la loi de finances ...

Bien préparer sa Retraite : faites votre Bilan Retraite !

Aujourd’hui, 10 actifs cotisent pour 4 retraités ; en 2040, 10 actifs cotiseront ...